sam 19 juin 2021 - 10:06

La honte de son appartenance maçonnique

Ce billet va en énerver plus d’un. Tant pis, je me lance : Vous avez déjà rencontré des gens du Lion’s Club ou du Rotary Club ? Vous avez vu comme ils sont fiers d’arborer le pin’s de leur organisation ?

Prenons un autre exemple, vous avez certainement des amis chrétiens, juifs, musulmans ou Bouddhistes ? Vous les avez vu se cacher pour pratiquer ? Moi jamais !
Certains ont même des autocollants sur leur voiture.

En revanche, pour les francs-mac, lorsqu’il s’agit  de se dévoiler, là y’a plus grand monde. Plutôt montrer son kiki sur la plage naturiste des Frères Oltra au Cap d’Agde que de sortir son baudrier devant des profanes.

Tout le monde sait qu’être un Frère « la Gratouille » (le nom donné aux maçons par Mitterrand) est un honneur et certains très courageux déclarent effrontément : « Même pas peur ! » Il n’empêche que je ne connais pas beaucoup de maçons qui osent s’afficher dans la presse locale avec fierté.

Pendant la rédaction de ce billet, j’ai quand même trouvé trois maçons téméraires qui ont accepté de m’apporter leur témoignage. Ils affirment que toute cette discrétion vient de la guerre 39/45, car les méchants internaient les maçons pour les punir. Ce n’est pas faux, mais en même temps ils enfermaient aussi les tziganes, les juifs et les homosexuels. Pourtant ces trois groupes ne se cachent plus depuis longtemps. Je ne propose évidement pas d’organiser une gay-parade maçonnique avec des chars pilotés par nos Grands Maîtres et des loges en action sur les plateaux derrière le tracteur, mais au moins, d’avoir le courage de se dévoiler en toute modestie… et surtout d’être fier de son appartenance.

J’émets une hypothèse. Et si, tout simplement, tous les Frères et Sœurs étaient solidaires dans la discrétion et que chacun attendrait tout simplement que l’autre commence le premier à se dévoiler. Un jeu du genre : « Toi le prem’s, non toi d’abord ». Car dans le fond, les maçons ne risquent plus rien en 2020. Il est nettement plus risqué pour une grand-mère de se rendre au distributeur avec sa carte bleue que pour un maçon de sortir du Temple avec cinq de ses Frères.

Pourtant, tout le monde se planque. On installe des portiques de sécurité, on emploie des gardiens et on ne va pas tarder à faire des répétitions d’évacuation de Loge. Après cela, il ne faut pas s’étonner qu’on jase dans notre dos, que des ragots circulent et qu’on fasse ricaner le public.

Ceci étant dit, si une bande de courageux résistants, des Jean Moulin de la Fraternité, montraient l’exemple, cela aurait peut-être un effet bénéfique secondaire important sur le monde extérieur et sur l’image des maçons. Par exemple :

  • Les profanes arrêteraient de fantasmer sur nos réunions secrètes,
  • les journaux ne pourraient plus diffuser les marronniers annuels pour dévoiler des pseudos secrets fumeux,
  • Un large public aurait certainement envie de nous rejoindre, car nous deviendrions des gens normaux, on donnerait peut-être aussi le désir à des jeunes de s’impliquer…

Enfin, je veux dire par là que la maçonnerie deviendrait une pratique normale quoi. Plus elle se partagerait, plus elle s’orienterait vers le futur pour éviter de vivre perpétuellement dans son musée paléontologique issu de son très glorieux passé.

Bon il est exact que d’un autre côté, être Franc-maçon deviendrait soudainement assez banal. Je ne suis pas certain que tout le monde en ait très envie dans nos rangs. C’est vrai quoi, le Frère qui rentre chez lui le soir, tel James Bond qui rentre d’une mission pour sa majesté la Reine, cela a du panache auprès de sa femme et des enfants. Alors que là, le même gars qui rentre d’une soirée belote arrosée de rouge avec des copains, ça tue un peu le mythe du héros, c’est certain !

Je sens que ce n’est pas encore gagné mon affaire. Ce n’est pas encore demain qu’on verra une Porsche participer aux 24 heures du Mans, sous les couleurs du Grand Orient de France. Ou encore, une Twingo de la Loge « Fraternité Universelle » de la Grande Loge de France circulant dans les rues de Montluçon avec un calicot sur les portières qui dit « Faites-vous initier. Devenez Franc-maçon et vivez l’expérience de la Lumière. Tous les lundis, venez nous retrouver au n° 7 rue de l’Acacia ».

Il est certain que la maçonnerie perdrait de son charme ou de son attrait mystique, car beaucoup plus de femmes, de nombreux membres des classes sociales défavorisées, beaucoup plus de jeunes… enfin tout le monde en somme, pourrait devenir maçon et çà deviendrait aussitôt banal. Pour certains, il y a un risque pire que de vulgariser la maçonnerie, ce serait qu’elle perdre son patriarcat et surtout son essence anglaise qui nous replonge dans nos racines outre Manche. Pour certains, cette simple idée est insupportable. C’est un peu comme proposer à un croyant/pratiquant de L’Église catholique, apostolique et romaine de déplacer le Vatican à Marne la Vallée. Ce serait sacrilège.

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais j’ai l’impression qu’on est à un carrefour entre évoluer vers demain ou nous fossiliser sur les gloires d’hier.

Bon je dois vous laisser, mes gardes du corps me proposent de me raccompagner dans mon château fort.

Bonne soirée à bientôt

Franck Fouqueray

Franck Fouqueray
Franck Fouqueray
Il effectue sa première demande d’entrée en maçonnerie en 1988, il est ensuite initié au début du XXIe siècle. Il est membre de la Grande Loge Mixte de France. Fort d’une expérience de trois mandats de Vénérable Maître, il écrit six ouvrages maçonniques ainsi qu’un essai sur les mutations de notre société. Il donne régulièrement des conférences. Il créé et anime le réseau maçonnique www.onvarentrer.fr. Il est aussi l’initiateur du 1er Festival d’humour maçonnique de Paris. Il Préside depuis 2017 la Fraternelle des Ecrivains Maçonniques. Il gère quelques blogs maçonniques et autres Chaînes Youtube. Il œuvre activement pour que la Franc-maçonnerie conserve son caractère initiatique. Il fustige les affairistes et opportunistes de l’Art Royal… lorsqu’il le peut. « Manuel de survie pour Apprenti maçon voulant démissionner » (2014). www.manuel-de-survie.com « Ma Franc-maçonnerie mise à nu... pour les profanes » (2016). www.ma-franc-maconnerie.com « Manuel de sauvetage pour Apprenti sans instructeur » (sept. 2016). www.manuel-de-sauvetage.com « Manuel de secours pour Vénérable Maître très seul en Loge » (juin 2018). www.manuel-de-secours.com « Le syndrome du pachyderme » (juin 2020) ECE-D www.lesyndromedupachyderme.com

Articles en relation avec ce sujet

12 Commentaires

    • Commentaire très prometteur. Peux-tu développer STP. Tu nous mets en appétit…

  1. Article prétendument humoristique mais d’assez mauvais goût ! Qui, en outre, est écrit dans une français à la grammaire très approximative.
    Il serait préférable de mettre tout de suite ce machin à la poubelle et s’abstenir d’écrire (et les abonnés… de lire) de pareilles sottises qui ne font pas honneur à leur auteur.

    • Comme j’ai pu te l’écrire il y a quelques minutes sur Facebook :
      Il me semblait pourtant qu’être Franc-maçon imposait de la retenue et de la bienveillance. Aurais-tu des soucis avec la maîtrise de tes passions épistolaires ? Auquel cas je te renvoie à mon billet de la semaine dernière, tu te reconnaîtras : https://tinyurl.com/alainmarchand
      Quant à affirmer qu’un écrit est très mauvais, il faut être en mesure d’en produire des excellents pour devenir un modèle. Aurais-tu cette prétention ? (car j’avoue n’être qu’un billetiste facebookien)
      Je ne demande qu’à m’instruire et me soumets bien volontiers à ta plume et à ton savoir. Juste une question avant de devenir ton élève. Sur le Blog OVR tu as laissé un commentaire que je partage ici en partie : “…est écrit dans une français à la grammaire très approximative…”
      Il m’avait pourtant semblé que français était masculin, non ?
      Enfin, je pose juste la question au professeur.
      Bien Fraternellement mon Frère Alain.

    • J’aime beaucoup lire ce genre de commentaires tout à fait contradictoires!!! Vous êtes drôle en diable!
      Vous prétendez que l’article, non, pardon, le ” machin” (pour reprendre la pauvreté de votre vocabulaire,) devrait être jeté à la poubelle, mais vous trouvez quand même le temps de vous arrêter sur la syntaxer grammaticale, et au surplus, vous y mettez un commentaire.

      Personnellement, quand un article ( un machin, pour rester dans votre champs lexical) ne m’interresse pas, je ne perds pas de temps à l’éplucher et à commenter.
      Je pense que vous n’avez peut-être pas la chance d’écrire, de ce fait, vous critiquez.

      Bien cordialement.

  2. Très amusant en effet et j’ai aimé les réflexions qu’initient le fait de dire que ça viendrait en partie de la répression 1939-45 mais que les francs-maçons seraient les derniers à cultiver l’anonymat.

    J’ai fait partie du Rotary, puis du Lions et j’ai assisté aux réunions, cérémonies d’intronisation et de passations dans plusieurs langues car j’ai vécu dans plusieurs pays. Il y a de grandes similitudes avec la maçonnerie puisque ces clubs services ont tous été créés par des maçons : le maillet, le collier des presidents qui rappelle un sautoir d’officier etc. et tout comme en FM, n’y rentre ni n’y assiste pas qui veut.

    Par contre, que ce soient les clubs services ou ceux qui ont aussi été persécutés pendant la guerre… aucun n’a comme nous de rituel maçonnique, ni d’habillement en loge qui friserait le ridicule et stéréotypé sectaire pour un profane qui poserait pour la première fois le regard dessus.

    Aucun problème à s’asseoir au milieu de rotariens, de tsiganes ou d’homosexuels : nous partageons tous les mêmes codes de politesse, respect de l’autre et éducation civilisée.

    Par contre assister à une tenue en loge, même encore aujourd’hui, j’ai des flashs mentaux qui me font réaliser à quel point c’est bizarre, dérangeant, ridicule pour un regard non initié… n’importe quel profane qui rentrerait à ce moment là (même avec des explications) se dirait qu’il assiste à la cérémonie d’une secte, avec une audience de personnes toutes plus embrigadées les unes que les autres…

    C’est pour cela qu’il faut procéder par étapes, faire une initiation symbolique, laisser le temps de réflexion etc. pour permettre à la personne d’accepter ces pratiques qui sortent de la norme.

    Alors tu me diras : “oui mais alors dans les pays anglo-saxons c’est bien vu et de temps en temps les temples sont ouverts et…”
    J’ai aussi vécu dans ces pays et je comprends tout à fait qu’ils favorisent cet engagement associatif et personnel.
    Sans rentrer dans les détails, nous sommes en France. Et l’opinion générale, à la différence des “anglais” n’aime pas du tout mais alors pas du tout la franc-maconnerie.

    Et les français en sont à un degré tel d’intoxication médiatique au sujet de la franc-maconnerie qu’il serait dangereux, naïf et inutile d’ouvrir les temples.
    Quand t’es persuadé que le Terrible Complot Mondial est organisé par les maçons… que t’en viens à justifier tous les malheurs de ta vie comme de la faute du gouvernement (donc pour eux des élites donc des franc-maçons), des lobbys et des chefs d’entreprise… et que tu descends dans la rue pour demander que ces fautifs paient… plutôt que toi tu te prennes en main et que tu sculpte ta destinée, ta réussite (mentalité anglo-saxonne)…

    Le Frère qui se dévoile ou le temple qui s’ouvre, tu vas voir par curiosité… en te disant que tu vas peut être découvrir un secret et que toi tu es plus intelligent que les autres… qu’à toi “on te la fera pas”.
    Même si tu montres, ils penseront qu’on a montré qu’un petit aspect, non représentatif… et ils continueront à penser du mal, voire seront renforcés dans leur point de vue.

    Et ils auront d’ailleurs raison sur le petit aspect car autant on leur montrera une loge mais jamais on les fera assister à un Conseil Federal ou à des fraternelles…

    Merci de m’avoir lu jusqu’ici, pour résumer : vouloir supprimer le secret et s’imaginer qu’il suffit de se montrer sans prendre en compte les aspects sociologiques et psychologiques profondément ancrés dans la population française est compliqué.

    Pour ceux qui sont intéressés de voir les rapprochements mais aussi les combats qui existent entre Rotary, Lions, Kiwanis et franc-maconnerie, voici un sujet sur un forum maçonnique qui je trouve en parle bien : https://www.lebandeau.net/
    (partie “Clubs services et Cercles”)

    • Il est en effet très difficile de comparer la FM française des autres FM. Il est même difficile de comparer les différentes maçonneries au sein de la France. Le problème de fond est vaste et complexe. Tu le dis très bien d’ailleurs avec cette phrase : “…les aspects sociologiques et psychologiques profondément ancrés dans la population française est compliqué.”
      Mon billet ne peut en aucune manière couvrir tout le sujet dans son ensemble. Mais comme il faut bien commencer par un début, sans songer une seule seconde à dévoiler les secrets de notre pratique, au risque de la vider de son essence, sans lever non plus l’interdiction de dévoiler les autres maçons (car ce procédé est digne des dictatures), je pose uniquement la question du dévoilement individuel. Là et seulement là est mon propos.

      Le jour où la maçonnerie se démocratisera et qu’elle se dépoussiérera de certaines pratiques folkloriques sans intérêts autres que la “Tradition”, elle perdra son côté pseudo pouvoir et elle pourra alors répondre au besoin de spiritualité du plus grand nombre laissé vacant par notre religion nationale.

    • Tiens ! Merci Franck d’avoir répondu et en plus vite… c’est pas si commun que ça sur les blogs de voir l’auteur accepter de continuer la discussion dans les commentaires. J’apprécie et ça me donne envie à l’avenir de participer davantage dans les commentaires ! 😉

  3. Je fais partie de ceux qui ne s’en cachent pas, mais qui l’a parfois regretté car:
    1. Une fois qu’on s’est dévoilé, bien des gens pensent que TOUTES tes relations le sont nécessairement. Ça implique donc par capillarité des amalgames avec des FF qui eux ne souhaitent pas être identifiés, comme tels.
    2. Dans le travail et surtout quand on était comme moi, indépendant, l’hypothèse que tout client était forcément un de mes FF arrivait assez vite, avec les inévitables soupçons de favoritisme.
    3. Une fois dévoilé, difficile d’exprimer un point de vue personnel, sans que ce soit automatiquement traduit comme “ah vous les Francs macs vous pensez ça”.

    • Je comprends bien ton propos, mais si la tendance générale n’est plus à au secret d’appartenance (car pas question de dévoiler les secrets de notre pratique, ce serait priver les futurs entrants de l’essence), le fantasme maçonnique va aussitôt tomber comme un charme. cela va devenir absolument banal d’être maçon. Il s’agit donc bien d’un mouvement collectif des maçons, mais certainement pas de quelques initiatives individuelles qui se retourneront contre leurs audacieux auteurs je suis d’accord avec toi.

  4. Plus que se dévoiler, je crois qu’un maçon (maitre) a pour premier devoir la transmission dans le monde profane. Le pire pour la maçonnerie, c’est que ses frères soient confinés.
    Les questions aux loges ( GODF) restent dans les placards . Pas assez de conférences réservées prioritairement aux profanes..
    Enfin, il suffit de regarder comment un maçon communique sur les RS ( ou plutôt ne communique pas) pour comprendre que le secret dans le temple est un nid douillet à ne pas déranger.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

5,800FansJ'aime
7,600SuiveursSuivre
4,300AbonnésS'abonner

DERNIERS ARTICLES