lun 21 juin 2021 - 00:06

Réflexion sur l’idée du VRAI pouvoir

Cette vaste question devrait systématiquement être précédée d’un article pluriel. En effet, il n’existe pas un pouvoir mais des pouvoirs. Nous pourrions citer pour l’exemple le pouvoir du philosophe, celui du politicien, les pouvoirs publics, celui du sociologue ou encore le pouvoir du droit.  Chacun de ces pouvoirs considère la chose sous un angle différent. J’essaierai donc de centrer mon propos sur celui de l’Homme nu, hors de toute structure sociale, politique ou théologique.

La question fondamentale du pouvoir de l’humain repose sur le sens que prend ce pouvoir. Est-ce pour diriger l’autre, tel Alexandre le Grand ou encore Napoléon avec leurs armées respectives, ou bien est-ce plutôt celui de Diogène le Cynique qui vivait en totale autarcie dans un tonneau et ordonna à l’Empereur Alexandre de « dégager de son soleil » ? Ces trois hommes possédaient un pouvoir. En revanche, il est indéniable que les deux premiers dépendaient d’une organisation sociale et matérielle qui les rendait autant puissants que dépendants. Nous pourrions donc considérer que cette forme de pouvoir engendre des faiblesses dont les études martiales se nourrissent pour permettre à leurs prédateurs de trouver la faille dans la cuirasse qui les fera devenir à leur tour des êtres de pouvoir jusqu’à ce qu’un plus fort les détrône. Ce pouvoir là est donc temporaire et illusoire.

Le pouvoir ne dépend donc pas nécessairement du rayonnement sur l’autre. Il trouve sa source dans la puissance intérieure de l’Homme pour permettre à ce dernier de s’affranchir de toute dépendance de son environnement afin de la remplacer par la gratitude. Dépendance aux éléments, dépendance aux tentations de ce monde… et surtout dépendance au pouvoir lui-même (le fameux hybris). Nous parlons alors non plus de contrôle, qui est un ersatz de pouvoir mais bien de maîtrise.

Il semble que le vrai pouvoir s’affranchit précisément de tout besoin extérieur, afin de rayonner dans un total esprit de liberté. Celle-ci étant mue par le désir de satisfaire les besoins personnels de son propre ressenti. Il convient pour cela d’avoir atteint un niveau de sagesse suffisant pour tempérer ses passions et être devenu maître de soi-même. Ainsi, l’Homme accompli trouve la pensée juste, le mot juste et le geste juste. Alors le pouvoir habite cet Homme qui s’affranchit de toute influence superflue et peut alors trouver la totale harmonie de son existence. Cet homme là ne dépend plus de ses passions. Il rayonne du pouvoir supérieur de l’homme libre et accompli.

Il est tellement dommage de constater que bon nombre de cherchants se trompent de pouvoir !

Article précédentJoyeux anniversaire!
Article suivantDe la grève
Franck Fouqueray
Franck Fouqueray
Il effectue sa première demande d’entrée en maçonnerie en 1988, il est ensuite initié au début du XXIe siècle. Il est membre de la Grande Loge Mixte de France. Fort d’une expérience de trois mandats de Vénérable Maître, il écrit six ouvrages maçonniques ainsi qu’un essai sur les mutations de notre société. Il donne régulièrement des conférences. Il créé et anime le réseau maçonnique www.onvarentrer.fr. Il est aussi l’initiateur du 1er Festival d’humour maçonnique de Paris. Il Préside depuis 2017 la Fraternelle des Ecrivains Maçonniques. Il gère quelques blogs maçonniques et autres Chaînes Youtube. Il œuvre activement pour que la Franc-maçonnerie conserve son caractère initiatique. Il fustige les affairistes et opportunistes de l’Art Royal… lorsqu’il le peut. « Manuel de survie pour Apprenti maçon voulant démissionner » (2014). www.manuel-de-survie.com « Ma Franc-maçonnerie mise à nu... pour les profanes » (2016). www.ma-franc-maconnerie.com « Manuel de sauvetage pour Apprenti sans instructeur » (sept. 2016). www.manuel-de-sauvetage.com « Manuel de secours pour Vénérable Maître très seul en Loge » (juin 2018). www.manuel-de-secours.com « Le syndrome du pachyderme » (juin 2020) ECE-D www.lesyndromedupachyderme.com

Articles en relation avec ce sujet

1 COMMENTAIRE

  1. “Alexandre le Grand ou encore Napoléon avec leurs armées respectives, ou bien est-ce plutôt celui de Diogène le Cynique qui vivait en totale autarcie dans un tonneau et ordonna à l’Empereur Alexandre de « dégager de son soleil » ? Ces trois hommes possédaient un pouvoir.”
    Je crois plutôt qu’ils avaient la puissance. Elle se rapporte à l’individu.
    Le “pouvoir” et l'”influence” s’exercent dans le cadre de la société. Les deux premiers l’exerçaient, le troisième sans doute pas.
    Une telle distinction rend plus facile la compréhension de la franc-maçonnerie en société: elle est une puissance qui a de l’influence, mais pas vraiment le pouvoir…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

RESEAUX SOCIAUX

5,800FansJ'aime
7,600SuiveursSuivre
4,300AbonnésS'abonner

DERNIERS ARTICLES